Au coeur du projet “À la rencontre de la Méditerranée”

Au coeur du projet “À la rencontre de la Méditerranée”

Les résidences musicales en milieu scolaire du projet « À la rencontre de la Méditerranée » se poursuivent. Au cours d’ateliers animés par nos musiciens intervenants, Tom et Aurélien, et les artistes associés au projet, Tiwiza et Camille Bénâtre, les élèves des écoles Clément Falcucci et Paul Dottin composent un rythme qui accompagnera les paroles écrites par les collégien.ne.s des établissements Maurice Bécanne et Jules Verne à Plaisance du Touch. 

Aujourd’hui nous vous invitons à nous suivre au cœur d’un atelier avec Tom et Tiwiza au sein de l’école Falcucci. 

Il est 9 heures, Tom et Sofiane, le chanteur de Tiwiza, finissent l’installation de la salle. Au fond de la pièce, se trouvent les instruments qui seront utilisés par les jeunes en fin de séance. Le début de l’atelier se déroulera dans l’autre partie de la salle, devant le tableau, qui accueille les instruments et micros des musiciens. 

La salle de classe prête à accueillir les élèves pour l’atelier animé par Tom et Sofiane de Tiwiza.

Les élèves arrivent, accueilli.e.s en musique par Sofiane, au chant et à la mandole, et Tom, à la guitare électrique. Très vite, les écolier.e.s sont invité.e.s à chanter les chœurs de la chanson de l’artiste « Tanekra Tura ». 

La chanson Tanekra Tura interprétée par Sofiane de Tiwiza à gauche et Tom à droite.

À la fin du morceau, Tom introduit la question du style de la musique en leur demandant ce que le morceau a suscité en eux : une envie de danser ? De frapper des mains ? De faire leurs devoirs ? Il s’attarde ensuite sur les instruments avec lesquels ils ont joué : la mandole et la guitare électrique, en faisant une brève présentation de cette dernière et de ses particularités (son fonctionnement, les différents sons possibles). 

Après avoir répondu aux questions des jeunes, vient le moment de travailler sur le rythme. Tom fait un parallèle entre les pulsations et les pas des animaux pour aider les écolier.e.s à comprendre. Alors assis en cercle, accompagné.e.s par Sofiane au mandole, les élèves marquent le rythme en tapant des mains au cours de petits exercices d’application.

Explication et démonstration des différents rythmes par Sofiane (à droite) et Tom (à gauche).

Les vingt dernières minutes de la séance sont consacrées aux instruments. Les jeunes prennent place autour du tapis sur lequel sont disposés les instruments par pupitres. Chacun leur tour, les groupes d’instruments vont marquer un rythme, toujours accompagnés de Sofiane, à la guitare électrique cette fois-ci. 

L’atelier touche à sa fin, les élèves continueront ce travail lors des prochaines séances afin d’avoir toutes les clés pour composer le rythme qui accompagnera le texte écrit par les collégien.ne.s de l’établissement Maurice Bécanne.

******

Un peu plus au sud de Toulouse, le dialogue est créé entre les élèves de la classe de CM1-CM2 de l’école Paul Dottin et les 6ème5 du collège Jules Verne à Plaisance du Touch, avec lesquels elles.ils collaborent. Des rencontres physiques devaient avoir lieu, mais dans un souci de respect du protocole sanitaire, elles ont dû être repensées et se déroulent à distance par échange de vidéos, laissant libre cours à l’imagination des jeunes. 

Ainsi, dans une vidéo teintée d’humour, les jeunes jouent les différents rythmes qu’elles.ils ont composés avec Aurélien et Camille Bénâtre pour montrer l’avancée de leur travail à leur binôme. Un.e premier.e interprète le rythme à la batterie, en suivant une partition composée de légo, et les autres lui répondent, « comme une fanfare », en les reproduisant avec de nombreux instruments.

Le processus de co-création est lancé, les écolier.e.s attendent maintenant la réponse des collégien.ne.s qui écrivent le texte de cette création commune.

Vidéo réalisée par la classe de CM1-CM2 de l’école Paul Dottin pour présenter leur travail aux 6ème5 du collège Jules Verne.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
EnglishFrench